Taxis en Abitibi : trève des moyens de pression

​La rencontre entre les représentants des chauffeurs de taxi et le ministre des Transports, François Bonnardel, n'a pas résolu le conflit.

Les parties conviennent cependant de se réunir à nouveau pour discuter.

Ici, dans la région, les chauffeurs et propriétaires avaient choisi de suspendre leurs moyens de pression jusqu'à cette rencontre.

Ils se sont réunis hier, à Rouyn-Noranda et doivent le faire de nouveau, en milieu de semaine.

Ils privilégieraient des grèves d'une heure par jour, plutôt que des arrêts de travail prolongés, étant donné la différence des liens avec la clientèle régionale, par rapport aux grands centres.