Registre québécois des armes à feu

Une seconde municipalité régionale de comté demande un moratoire sur l'application du registre québécois des armes à feu.

Après la MRC de Témiscamingue, la MRC d'Abitibi, dont le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, est le préfet, souhaite que le gouvernement de la CAQ attende un an avant d'obliger les propriétaires à immatriculer leurs armes.

Les élus demandent aux citoyens de respecter la loi, mais ils croient qu'il serait plus judicieux pour Québec de tenir des consultations publiques sur les mesures de sécurité et les mécanismes de prévention en matière d'armes à feu que d'aller de l'avant avec le registre.