GHB : de gestes criminels à ingestion volontaire

C'est que si certaines personnes peuvent être intoxiquées à leur insu par le GHB, cette drogue est également consommée de façon récréative.

Certains sportifs désireux de maintenir leur poids, notamment, s'intéressent à la consommation de cette drogue, qui procurerait les mêmes effets que l'alcool, à une dose dite récréative, mais sans les calories que l'on retrouve dans les boissons alcooliques.

Cependant, bien que le GHB ne serait pas la drogue la plus distribuée chez les revendeurs, il faut prendre sa distribution très au sérieux et surtout s'en méfier, comme l'explique Yvon Moreau, qui s'est entretenu avec un travailleur de rue ainsi qu'avec le coordonnateur chez Arrimage-Jeunesse.