COVID-19 : des cas liés à la pêche sur la glace

2021-01-18 - Sept personnes de la région ont été infectées par le coronavirus dernièrement, à la suite de la pratique d'activités de pêche sur la glace.

Bien que la pêche sur la glace ou pêche blanche soit permise par le gouvernement, le CISSS-AT mentionne que les risques de contamination reliés à cette activité sont grands.

L'exiguïté des cabanes et la difficulté, voire l’impossibilité, de respecter la distanciation d’au moins deux mètres sont en cause, de même que le non-respect des consignes, dont celle d'éviter les contacts sociaux avec les personnes qui n'appartiennent pas à sa bulle familiale dans les cabanes.

Conséquemment, les autorités de la santé et les associations de pêche sportive recommandent aux citoyens d'être prudents et de respecter les mesures sanitaires. Une condition importante, selon Jacques Cormier, président de l'Association de chasse et pêche de Val-d'Or, pour pouvoir continuer de pouvoir pratiquer cette activité cet hiver.

Marie-Hélène Daigneault l'a rencontré pour discuter des mesures de sécurité entourant la pêche sur la glace ainsi qu'Alain Beaulieu, intervenant pour Le Pilier, Association des traumatisés crâniens de l'Abitibi-Témiscamingue, un organisme qui propose des cabanes sur la rivière Thompson, à Val-d'Or, en échange de dons.