Mine Canadian Malartic évite un long procès

En effet, la mine s'est entendue à l'amiable, dans le cadre d'une action collective pour annuler son agrandissement.

Cette entente survient après trois ans de négociations entre Mine Canadian Malartic et Dave Lemire, le représentant de cette action collective.

L'entente, qui a été conclue, doit cependant être approuvée par le Tribunal avant d'être effective. Elle prévoit que les citoyens du quartier sud puissent se prévaloir du programme de compensation et bénéficier d'un nouveau programme de revitalisation de leur demeure, qui va jusqu'à 1 700 000 dollars, qu'ils soient membres ou non de l'action collective. Une séance d'information est d'ailleurs prévue à ce sujet, au Théâtre Meglab, ce vendredi à 19 heures.

Marie-Hélène Daigneault a plus de détails.