Élections fédérales : faux pas de Claude Thibeault

En fait, la candidate libérale, Claude Thibault, a commis une infraction relative à la Loi électorale du Canada

En effet, elle a partagé, sur les réseaux sociaux, une photo d’elle montrant son bulletin où l'on voit la case cochée d'un X à côté de son nom, ce qui va à l'encontre de la Loi électorale du Canada.

Si la loi permet de se prendre en photo dans le local, par contre, il est interdit de publier une photo d'un bulletin de vote marqué. Tout contrevenant s’expose à une amende pouvant atteindre jusqu'à 5000 $ ou même, à une peine d’emprisonnement de six mois. Dans certains cas, les deux peines s’appliquent.

Informée de son erreur, la candidate a retiré sa photo, samedi en après-midi.

Rappelons qu'il y a quatre ans, madame Thibault n'avait pas respecté la loi, en se stationnant dans un espace réservé aux personnes ayant un handicap.


Mentionnons, d'autre part, que le ministre sortant de l'Infrastructure, François-Philippe Champagne, était de passage dans la région, pour appuyer les candidates libérales. Il en a profité pour traiter des quatre enjeux les plus importants pour son parti, soit : la route 117, la connectivité cellulaire, la pénurie de main-d’œuvre et le dossier de Nav Canada. Des dossiers, qui, selon lui, devraient se développer au cours du prochain mandat, avec les deux candidates de la région, soit Claude Thibault et Isabelle Bergeron.

Il a d'ailleurs donné les raisons pour lesquelles ces enjeux n'ont pas évolué aussi vite au cours des quatre dernières années.