Émissions d'arsenic : Québec dit non à un porteur de dossier

Cette réponse négative du gouvernement caquiste a suscité une vive réaction chez les préfets de la région.

Ceux-ci ne comprennent pas, en effet, le refus du premier ministre, François Legault, de procéder à une telle nomination. Selon eux, un porteur de dossier permettrait d'assurer la coordination des actions gouvernementales. Conséquemment, ils comptent envoyer un message clair au gouvernement du Québec à ce sujet.

Les préfets ont également écorché au passage les récents propos de M. Legault sur les émissions de la Fonderie, relativement aux risques minimes pour la santé que courent les Rouynorandiens sous les cheminées de l'entreprise.

Catherine Marcil a rencontré la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire ainsi que la présidente de la Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue, Claire Bolduc pour obtenir leurs commentaires.